FERMER

Martinique

Actualités de l’Institut et suivi de place

26 02 21
La bonne situation financière des entreprises avant la crise sanitaire
La bonne situation financière des entreprises avant la crise sanitaire

En Martinique, le chiffre d’affaires global des entreprises martiniquaises progresse (+4,4 %) en 2018, mais les marges reculent (en particulier l’excédent brut d’exploitation), en lien avec l’augmentation des charges de personnel, des impôts et taxes. Pour autant, le taux de rentabilité économique demeure en moyenne plus élevée en Martinique (6,6 %) que dans les entreprises de l’Hexagone (4,8 %). De plus, le taux d’endettement des entreprises martiniquaises reste modéré (71,7 %) malgré des investissements importants. Cependant, l’éloignement des entreprises des centres d’approvisionnement et les problèmes liés à l’insularité impliquent une importante accumulation des stocks et nécessitent donc des besoins conséquents en termes de financement d’exploitation. Pour rappel, les 10 premières entreprises génèrent à elles seules 39 % du chiffre d’affaires global et 31 % de la valeur ajoutée. La publication est disponible en ligne.

26 02 21
Coût du crédit : évolution contrastée pour les entreprises et baisse pour les particuliers
Coût du crédit : évolution contrastée pour les entreprises et baisse pour les particuliers

Le coût du crédit a évolué de manière contrastée au troisième trimestre. S’agissant des entreprises, le taux moyen des crédits de trésorerie échéancée est remonté, à 0,62 % (contre 0,36 % au deuxième trimestre), en raison du poids moins important des prêts garantis par l’État (PGE) qu’au trimestre précédent. Le taux moyen des crédits à l’équipement s’inscrit également en hausse, à 2,07 % (contre 1,44 % au deuxième trimestre), tandis que le taux moyen des découverts (3,85 %) et celui des crédits immobiliers (1,68 %) ont reculé. La publication intégrale est disponible en ligne.

Concernant les particuliers, une baisse généralisée des taux est observée au troisième trimestre. Le taux moyen des prêts personnels et autres crédits échéancés à la consommation a diminué à 3,58 % (-57 pdb) et celui des découverts, à 7,69 % (-103 pdb). De même, le taux moyen des crédits à l’habitat s’est replié à 1,45 % avec un montant moyen de 140 000 euros, pour une durée moyenne d’environ 21 ans. La publication est disponible sur le site de l’IEDOM Martinique.