FERMER

Martinique

Actualités de l’Institut et suivi de place

01 07 20
2019 : une année aux performances économiques solides
2019 : une année aux performances économiques solides

Selon le rapport annuel de l’IEDOM de la Martinique 2019 (édition 2020), l’économie du territoire a poursuivi son redressement en 2019. La confiance des entrepreneurs s’est significativement améliorée, comme en témoigne l’ICA, qui s’établit à 102,8 à fin 2019 et se hisse au-dessus de sa moyenne de longue période après trois années de baisse. Les conditions sur le marché du travail se sont également améliorées avec la création de plus de 2000 emplois nets et un chômage en baisse de deux points de pourcentage. Les encours de crédits ont été dynamiques soutenant ainsi les investissements des entreprises et la consommation des ménages. Néanmoins, certains secteurs tels que le BTP ou la filière canne-sucre-rhum sont restés en marge de ces évolutions. Il est important de noter que la crise sanitaire du Covid-19 laisse entrevoir d’importantes conséquences économiques en 2020. Le rapport annuel 2019 est disponible en ligne.

01 07 20
Baisse du coût du crédit des entreprises au 1er trimestre 2020
Baisse du coût du crédit des entreprises au 1er trimestre 2020

Fin mars 2020, le taux moyen des crédits de trésorerie échéancée affiche un retrait marqué à 1,50 % (-41 pdb) en lien avec les baisses de la durée moyenne (de 24 à 9 mois) et de la part des souscriptions à taux fixe des crédits (de 88% à 79%). Les taux moyens des crédits à l’équipement (1,74 % ; -7 pdb), des crédits immobiliers (1,06 % ; -40 pdb) et des escomptes (0,77 % ; -173 pdb) se replient également sur la période. À l’inverse, le taux moyen des découverts est en hausse, à 5,60 % (+74 pdb). À noter qu’à la Martinique, 74,6 % des nouveaux crédits aux entreprises (hors découverts) sont des crédits à l’équipement. La publication intégrale est disponible en ligne.

01 07 20
Tendances conjoncturelles : la crise sanitaire fait chuter l’indicateur du climat des affaires
Tendances conjoncturelles : la crise sanitaire fait chuter l’indicateur du climat des

Au 1er trimestre 2020, l’indicateur du climat des affaires (ICA) s’est brutalement dégradé à 70,6 points (-30,7 points), soit un niveau proche de son point bas historique du premier trimestre 2009. Cette détérioration résulte des mesures de restriction de l’activité liées à la crise sanitaire, en vigueur depuis le 16 mars. Tous les soldes d’opinions se sont dégradés sur le trimestre, à l’exception des soldes relatifs aux stocks de matières premières et aux effectifs. Les entreprises interrogées révisent fortement leurs projets d’investissements pour les 12 prochains mois en raison du climat d’incertitude actuel. Pour plus de détail, la publication est consultable en ligne.