FERMER

Martinique

Novembre 2019

22 11 19
La CEPAL révise ses perspectives de croissance à la baisse
La CEPAL révise ses perspectives de croissance à la baisse

Selon la CEPAL, l’activité en Amérique latine et dans les Caraïbes devrait croître à un rythme proche de 0,1% en 2019, contre +0,5% dans son estimation de juillet. Dans la zone caraïbe, la croissance devrait atteindre en moyenne 1,5 % en 2019 et 5,7 % en 2020. À l’exception de la Guyana (+85,6 %), dont les récentes prospections pétrolières devraient se traduire par un gain exceptionnel d’activité, les économies de la zone devraient être globalement impactées par les tensions commerciales qui caractérisent l’environnement international, ainsi que les tensions politiques et sociales en Amérique Latine (Venezuela, Bolivie, Argentine). Pour rappel, la Martinique est peu affecté par la situation puisque ses exportations vers la région Amérique latine et Caraïbe ne représentent que 2,5% de ses exportations totales.La publication est disponible en ligne.

22 11 19
Réunion du comité consultatif d’agence de Fort-de-France
Réunion du comité consultatif d’agence de Fort-de-France

Le 13 novembre, l’agence de Fort-de-France a réuni au cours d’un comité consultatif d’agence les représentants des principaux secteurs économiques. Ce rendez-vous a été l’occasion de présenter l’actualité de la banque centrale, l’environnement économique international puis l’évolution de la conjoncture martiniquaise depuis le début de l’année. Après un premier semestre 2019 positif, la croissance de l’activité en Martinique au troisième trimestre semble ralentir. L’inflation quant à elle s’inscrit seulement en légère progression (+1,0% en ga) à fin juin, les récentes hausses des coûts de production d’origines conjoncturelle et réglementaire paraissant pour le moment absorbées par les entreprises.

22 11 19
EDUCFI : intervention à la société ODYSSI
EDUCFI : intervention à la société ODYSSI

À la demande du service communication d’ODYSSI, Hervé LOUIS-JEAN, en charge du dispositif EDUCFI, a animé deux ateliers face à 41 salariés de l’organisme les 19 et 20 novembre. Le thème de la bonne gestion de budget a été développé et les dispositifs existants permettant de faire face à une situation de surendettement ont été présentés. Les agents présents ont également posé des questions sur les types de cartes bancaires et les crédits à la consommation. Les outils de la Banque de France tels que l’application Pilote Budget, le cahier financier ainsi que le jeu et le site mesquestionsdargent.fr leur ont aussi été présentés. Pour rappel, le nombre de dépôts de dossier de surendettement au 3e trimestre 2019 a diminué de -4,5 % par rapport au 3e trimestre 2018.

22 11 19
Recomposition dans le secteur aérien
Recomposition dans le secteur aérien

Les secteurs aérien et touristique sont en recomposition. D’un côté, les faillites de la compagnie XL Airways et du voyagiste Thomas Cook, associées au retrait de la compagnie cubaine « Cubana de Aviación S.A » (sous sanctions américaines) ont fragilisé la desserte des aéroports de Martinique et de Guadeloupe. De l’autre, le secteur se prépare à l’arrivée prochaine de la compagnie Air Belgium, qui ouvrira en décembre une ligne vers ces deux destinations, et bénéficiera de la hausse de l’offre de sièges des compagnies canadiennes Air Canada et Air Transat desservant déjà la Martinique. Enfin, la compagnie Jet Blue Airways a signé un accord de partenariat pour la desserte de la Guadeloupe dès l’hiver prochain, et est en discussion concernant la desserte de la Martinique.

22 11 19
Signature d’une charte de soutien au maintien de l’octroi de mer et du dispositif de différentiel
Signature d’une charte de soutien au maintien de l’octroi de mer et du dispositif de (...)

Une charte de soutien au maintien de l’octroi de mer et du dispositif de différentiel a été signée en octobre dernier par plusieurs organisations professionnelles martiniquaises. Pour rappel, l’octroi de mer est une taxe indirecte qui frappe les importations de marchandises et la production locale dans les DROM, cette dernière bénéficiant toutefois d’un différentiel de taux censé compenser son surcoût. Le dispositif de différentiel de taux, qui est autorisé par l’Union européenne par dérogation, doit faire l’objet d’un réexamen par la Commission européenne avant le 31 décembre 2020. En 2018, l’octroi de mer a rapporté 276 millions d’euros en Martinique. Le produit de cette taxe est reversé aux collectivités locales.

22 11 19
Comptes définitifs 2014 : une activité mieux orientée
Comptes définitifs 2014 : une activité mieux orientée

L’INSEE a publié le 31 octobre dernier les comptes économiques définitifs concernant l’année 2014. Après deux années 2012 et 2013 au ralenti, l’activité économique s’est redressée en 2014 en Martinique, où le PIB a augmenté de +2,8 % en valeur. Cette croissance reposait essentiellement sur l’augmentation des investissements (+8 %) et des échanges commerciaux avec notamment des exportations en hausse de +13 %. La dépense publique, en progression de +3,8 %, a également permis de stimuler l’économie. En revanche, la consommation des ménages n’a que peu contribué au soutien de l’activité. Elle était en repli de -2,6 % en 2014. Le PIB par habitant s’élevait à près de 22 060 € courants en 2014. La publication est disponible en ligne.