FERMER

Martinique

Octobre 2019

24 10 19
Nouvelles prévisions du FMI sur la croissance des pays de la Caraïbe
Nouvelles prévisions du FMI sur la croissance des pays de la Caraïbe

Selon les prévisions d’octobre du Fonds Monétaire International, la région caraïbe connaitra une croissance de +3,3 % en 2019. En détail, la croissance de la Dominique devrait être la plus dynamique de la Caraïbe, avec +9,4 %. Le pays est soutenu par des politiques macroéconomiques et financières stables et un environnement extérieur favorable. Elle est suivie par la République dominicaine (+5 %), Antigua-et-Barbuda (+4 %) et Saint-Christophe-et-Nevis (+3,5 %). L’ensemble des données sont disponibles sur le site du FMI.

24 10 19
Le marché de la distribution en recomposition
Le marché de la distribution en recomposition

Depuis quelques mois, le secteur de la distribution est entré en mutation à la Martinique. En effet, après l’annonce du retour de l’enseigne Leclerc attendu en 2020 en lieu et place de l’enseigne Hyper U, c’est le groupe Ho Hio Hen, propriétaire de la des magasins Ecomax, qui a annoncé céder les fonds de commerce de ses 60 enseignes présentes dans les Antilles-Guyane. Le groupe guyanais S.C.G.R, spécialisé dans le commerce de gros, a récemment transmis une offre de rachat de ces supermarchés spécialisés dans les produits d’entrée de gamme. Ces évolutions surviennent dans un contexte de reprise macroéconomique en Martinique, dont le PIB a progressé de 1,2% en 2018, et de modération de l’inflation (+1,3%).

24 10 19
Édition 2019 du Salon de l’Habitat à Fort-de-France
Édition 2019 du Salon de l’Habitat à Fort-de-France

Du 16 au 20 octobre, la 29e édition du Salon de l’Habitat qui rassemble les professionnels des secteurs de l’immobilier, s’est tenue à Fort-de-France. Cet évènement a accueilli près de 40 000 visiteurs sur cinq jours. En Martinique, le marché de l’immobilier reste très dynamique au vu des encours de crédit à l’habitat des ménages qui ont progressé de +4,8 % en juin 2019 sur un an. Cette évolution est notamment encouragée par des taux d’intérêt qui évoluent à des niveaux encore très favorables cette année (1,72 % en moyenne au 2e trimestre).

24 10 19
6 Français sur 10 sont en dépassement de découvert au moins une fois par an
6 Français sur 10 sont en dépassement de découvert au moins une fois par an

Selon une étude Panorabanques, près de 6 Français sur 10 ont été en dépassement de découvert au moins une fois en 2019, et 2 sur 10 l’ont été une fois par mois en 2019. Panorabanques suggère que les Français gèrent mieux leur trésorerie car ils étaient 3 sur 10 dans cette dernière situation en 2014. Pour rappel, en Martinique l’encours de comptes ordinaires débiteurs (découvert) pour les particuliers au 30 juin dernier se montait à 44,2 millions d’euros, soit près de 120 euros en moyenne par habitant. Par ailleurs, les indicateurs de vulnérabilité financière (dépôt de dossier de surendettement, incident de paiement sur chèque, etc) sont en baisse constante depuis 2014. L’étude Panorabanques est disponible en ligne.

24 10 19
Réunion des banquiers à l’agence
Réunion des banquiers à l’agence

Le 3 octobre, l’agence de Fort-de-France a invité les banquiers de la place martiniquaise à une réunion au cours de laquelle leur a notamment été présentée une analyse sur l’accès des Martiniquais à l’argent liquide. Selon cette étude, les Martiniquais ont un meilleur accès à l’argent liquide que les habitants de l’Hexagone. À titre d’exemple, la Martinique compte un appareil DAB tous les 3 km², contre un tous les 12 km² dans l’Hexagone.

24 10 19
Comptes économiques rapides : le PIB 2018 en hausse de +1,2 % en volume
Comptes économiques rapides : le PIB 2018 en hausse de +1,2 % en volume

Dans le cadre du partenariat CEROM (qui réunit l’INSEE, l’IEDOM et l’AFD), l’INSEE a estimé le taux de croissance du PIB en volume pour l’année 2018 à +1,2 %, après -0,6% (révisé à la baisse de 0,8 pp) en 2017. En 2018, l’activité a bénéficié du dynamisme de l’investissement (+4,2 %) et des exportations de biens et services (+6,6 %). En outre, la consommation des ménages est restée stable (+0,1 %), dans un contexte démographique pourtant défavorable. La publication est disponible en ligne.