FERMER

Mayotte

Mai 2017

IEDOM Mamoudzou : rue de la Préfecture – 97600 Mamoudzou - Mayotte - Directeur de la rédaction : Daoulab ALI CHARIF / Directeur de publication : Robert SATGE

26 05 17
Modification, à titre expérimentale, des conditions d’octroi de microcrédit
Modification, à titre expérimentale, des conditions d’octroi de microcrédit

Le décret n°2017-563, publié au Journal Officiel du 18 avril, a pour objectif d’expérimenter un assouplissement des conditions d’octroi de microcrédit. En effet, ce décret va permettre aux associations spécialisées dans le microcrédit et aux entreprises de crédit habilitées à en fournir de rallonger l’allocation des prêts aux entreprises bénéficiaires, qui est désormais de dix ans, et d’augmenter le plafond du montant total de l’encours du prêt à 15 000€.

26 05 17
Mise en valeur des Ateliers de pédagogie personnalisée (APP)
Mise en valeur des Ateliers de pédagogie personnalisée (APP)

Les APP sont des formations adaptées à leurs demandeurs afin de leurs faciliter l’accès aux connaissances et aux compétences européennes. Ces ateliers sont l’occasion d’aider à la préparation de concours pour entrer dans la fonction publique, lutter contre l’illettrisme et soutenir l’élaboration d’un projet personnel ou professionnel.

Les APP sont accessibles à Mamoudzou, Combani, Dzoumogné et Labattoir.

26 05 17
Promotion de la jeunesse entre Mayotte et Maurice
Promotion de la jeunesse entre Mayotte et Maurice

Dans le cadre de l’Union des chambres de commerce et d’industrie de l’océan Indien (UCCIOI), dont le principal objectif est de mettre en place une offre de formation à l’échelle régionale, un partenariat entre Mayotte et Maurice sur le thème de l’éco-tourisme a été acté. Ainsi, ces avancées devraient permettre aussi bien de promouvoir la mobilité des jeunes travailleurs entre les deux îles que de diversifier la qualification des jeunes mahorais, notamment dans un secteur porteur qu’est le tourisme.

26 05 17
De nouvelles avancées dans la crise de l’eau
De nouvelles avancées dans la crise de l’eau

Au cours d’une réunion à la préfecture réunissant les maires des communes concernées par les coupures, le collectif « Les assoiffés du Sud », des parlementaires et les services de la préfecture, le point sur la crise de l’eau a dévoilé un état de remplissage supérieur à 100 % pour la retenue collinaire de Combani tandis que celle de Dzoumogné peine à se remplir (49,5 %). En parallèle, plusieurs mesures du plan Eau vont voir le jour ou ont déjà été mises en œuvre :
• Gain de 25 000 m3 d’eau à la retenue de Dzoumogné grâce à la mise en place d’une dévitation entre celle-ci et la rivière Mapouéra,
• Gain de 75 000 m3 d’eau en raison d’une rehausse de la retenue de Combani à l’aide de madriers de bois,
• Réhabilitation de quatre anciens forages permettant la récupération de 1 000 m3 d’eau supplémentaires quotidiennement,
• Développement des réseaux de l’eau, étalé sur plusieurs mois,
• Lancement d’études de faisabilité pour la construction d’une usine de dessalement sur Grande-Terre.
Pour le moment, la préfecture a annoncé la suspension des tours d’eau sur toute la période du ramadan.

26 05 17
Publication du suivi des crédits aux entreprises à Mayotte au 31 décembre 2016
Publication du suivi des crédits aux entreprises à Mayotte au 31 décembre 2016

Au 31 décembre 2016, l’encours global des crédits accordés aux entreprises de Mayotte s’élève à 477,8 millions d’euros, en baisse de 7,0 % sur un an, suite à un fort repli des crédits à court terme (-11,4 %) ainsi que d’une contraction des crédits à moyen et long termes (-4,4 %). Les crédits mobilisés s’élèvent ainsi à 405,9 millions d’euros (-4,9 %) après 426,8 millions d’euros fin 2015.

Pour de plus amples informations, consuler la publication en cliquant ici

26 05 17
Les émissions nettes de billet
Les émissions nettes de billet

En avril 2017, les émissions nettes cumulées de billets ont augmenté de 16,0 millions d’euros, après une hausse de 18,7 millions d’euros le mois précédent. Elles s’établissent à 1,158 milliard d’euros, soit une progression annuelle de 15,9 %.
Le nombre de billets émis en avril est constitué à 67,3 % par la coupure de 50 € (qui représente 62,8 % de la valeur globale de l’émission nette de billets).
La hausse de l’émission nette ayant été plus marquée en nombre qu’en valeur, la valeur moyenne du « billet circulant » dans l’île s’est donc dépreciée de 17 centimes pour s’établir à 53,59 € au 30 avril 2017.