FERMER

Guadeloupe

Juillet 2020

Responsables de la publication : MM. Gilles GENRE-GRANDPIERRE et David LAURET

31 07 20
Publication du Tendances conjoncturelles du premier trimestre 2020
Publication du Tendances conjoncturelles du premier trimestre 2020

Au 1er trimestre 2020, sous l’effet de la crise sanitaire, l’indicateur du climat des affaires (ICA) accuse sa plus forte chute depuis sa création. Il s’inscrit en baisse de 36,1 points par rapport au 4e trimestre 2019 et de 49,9 points sur un an. L’indicateur s’inscrit ainsi à 12 points en dessous du niveau atteint durant la crise de 2009. Les résultats du 2e trimestre devraient reculer à nouveau.

31 07 20
1 312 entreprises ont bénéficié du fonds de solidarité à Saint-Barthélemy
1 312 entreprises ont bénéficié du fonds de solidarité à Saint-Barthélemy

Le Fonds de solidarité, abondé par l’Etat et les collectivités locales, a permis aux petites entreprises de recevoir en moyenne 1 500 euros durant la période de confinement. 1 312 sociétés de l’Île ont pu bénéficier de ce dispositif pour un total de 1, 839 million d’euros.

31 07 20
Un bouclier qualité-prix instauré pour la première fois à Saint-Martin
Un bouclier qualité-prix instauré pour la première fois à Saint-Martin

En février 2020, des négociations ont eu lieu entre les représentants de la grande distribution, les opérateurs du fret, les transitaires et les transporteurs. C’est la première fois que le Bouclier qualité-prix (BQP), dispositif de lutte contre la vie chère mis en place dans les territoires ultramarins depuis 2013, est mis en œuvre à Saint-Martin.

Il est fondé sur un accord de modération des prix entre l’Etat et les distributeurs. Pour Saint-Martin, il a été signé le vendredi 17 juillet entre la Préfète des Îles du Nord Sylvie Feucher et le représentant de l’enseigne Super U, Alain Grezeleau, directeur du magasin de Hope Estate.

Pour le moment, seule l’enseigne Super U proposera ce dispositif. Le prix du panier global est fixé à 97 euros et ne pourra être incrémenté. Le coût de chaque sous-panier restera toujours identique, même si les prix des différents produits évoluent. Les produits seront signalés en magasin par le logo Bouclier qualité-prix.

31 07 20
La Société Générale de Banque aux Antilles (SGBA) devient la Banque des Caraïbes, nouvelle marque installée par le groupe américain My Money Bank
La Société Générale de Banque aux Antilles (SGBA) devient la Banque des Caraïbes, nouvelle marque installée (...)

My Money Bank, Banque indépendante du Groupe Promontoria MMB controlé par le fonds d’investissement américain Cerberus Capital Management, a finalisé le 02 mars 2020 l’acquisition des titres de Société Générale de Banque aux Antilles (SGBA), filiale initialement détenue à 100% par le groupe Société Générale. Cette opération a concerné les 130 salariés des 5 agences des Antilles-Guyane.

Pour rappel, My Money Bank opère dans le financement de l’économie réelle dans les territoires d’Outre-Mer par l’intermédiaire de ses filiales locales en Guyane Française, Martinique, Guadeloupe (Somafi-Soguafi) depuis 60 ans. Son portefeuille se compose d’une clientèle de particuliers (banque au quotidien, crédits, épargne et assurance), de professionnels (solutions de trésorerie, conseil et assurance) mais également d’entreprises (banque au quotidien, financement, placement, opérations internationales, et assurance).

La SGBA devient ainsi la Banque des Caraïbes. Celle-ci reste réglementée par les mêmes organismes de contrôles (ACPR, Banque de France, IEDOM, etc.) que les autres banques de la place.

31 07 20
L’octroi de mer remis en question
L’octroi de mer remis en question

Le 31 décembre 2020, la permission d’exonérer de l’octroi de mer certains produits locaux, ou de le réduire, sera réexaminée par l’Europe. Pour rappel, ce dispositif vise à compenser les surcoûts d’une production locale liés à l’insularité, à l’absence d’effet volume en raison de la taille des marchés et du renchérissement des coûts d’importation eu égard au transport des marchandises. Il est considéré par certains Etats membres comme une entrave à leurs exportations.

Pour information, les douanes de Guadeloupe ont présenté leur bilan 2019 le 30 juin dernier. Ce sont près de 635 millions d’euros de taxes et de droits sur les marchandises qui entrent sur le territoire. Elles rétrocèdent 70 % de ces recettes aux collectivités locales : Région, Département et Communes soit près de 445 millions d’euros. Les services douaniers enregistrent les déclarations des importations et, de fait, collectent l’octroi de mer externe (celui payé par les importateurs) qui est en constante augmentation.