FERMER

Conjoncture économique

Les entreprises ultramarines face à la crise sanitaire
Les entreprises ultramarines face à la crise sanitaire

Des chefs d’entreprise optimistes mais prudents Résultats de l’enquête menée par les agences de l’IEDOM et de l’IEOM
Interrogés en janvier et février dernier, les chefs d’entreprise ultramarins affichent un optimisme mesuré pour 2022, avec une progression anticipée de l’activité de 4 %. Sur cette base, les bassins Antilles-Guyane et Pacifique ne parviendraient pas à retrouver leur niveau d’avant-crise en 2022, alors que la zone Océan Indien a effacé la chute d’activité liée à la crise sanitaire dès 2021. (...)

Conjoncture 2021 et perspectives 2022 en outre-mer : une reprise économique contrariée
Conjoncture 2021 et perspectives 2022 en outre-mer : une reprise économique contrariée

Au premier semestre 2021, l’activité économique connaît une reprise significative dans l’ensemble de l’Outre-mer. Ces évolutions se traduisent sur l’indicateur du climat des affaires par une hausse nette et globale, après la chute de 2020. La reprise s’est poursuivie au second semestre, mais à un rythme moindre, contrariée à la fois par la recrudescence de la pandémie à mi-année et par les conséquences de la reprise mondiale sur les approvisionnements et les prix de l’énergie et des matières (...)

Les entreprises ultramarines face à la crise sanitaire
Les entreprises ultramarines face à la crise sanitaire

Une activité qui résiste en dépit de la dégradation des conditions sanitaires et de la hausse des coûts.
RÉSULTATS DE L’ENQUÊTE MENÉE PAR LES AGENCES DE L’IEDOM ET DE L’IEOM
Interrogés en octobre et novembre 2021, les chefs d’entreprise ultramarins semblent faire preuve de résilience malgré la détérioration des conditions sanitaires au 3ème trimestre. Près des trois quarts d’entre eux sont également confrontés à la hausse de leurs coûts depuis le début de l’année. La crainte de défaillance n’en recule pas (...)

Les entreprises ultramarines face à la crise sanitaire : un regain de confiance qui n’est pas partagé par tous.
Les entreprises ultramarines face à la crise sanitaire : un regain de confiance qui n’est pas partagé par tous.

Interrogés en juillet et août 2021, les chefs d’entreprise ultramarins semblent plus optimistes qu’au trimestre précédent avec toutefois un clivage qui se renforce entre des secteurs ou des zones géographiques affirmant leur confiance dans l’avenir (comme la zone océan Indien) et d’autres qui ne voient toujours pas l’issue de la crise (activités touristiques, zone Pacifique).
Les agences de l’IEDOM et de l’IEOM ont mené une enquête auprès d’un millier d’entrepreneurs sur l’activité de leur entreprise au (...)

Les entreprises ultramarines face à la crise sanitaire
Les entreprises ultramarines face à la crise sanitaire
Le rebond attendu contraint par le prolongement des restrictions sanitaires

Interrogés au début du deuxième trimestre 2021 au moment de l’annonce du troisième confinement national, les chefs d’entreprise ultramarins ont révisé à la baisse leurs prévisions de croissance du chiffre d’affaires pour 2021 (3,2 % au lieu de 4,7 % estimé à la fin du trimestre précédent). Les incertitudes liées au contexte sanitaire se traduisent également par le fait qu’un chef d’entreprise sur six redoute une défaillance de son entreprise au cours des douze prochains mois (et près d’un entrepreneur sur (...)

Les activités touristiques s’enfoncent dans la crise
Les activités touristiques s’enfoncent dans la crise

Interrogés au début du deuxième trimestre 2021, les chefs d’entreprise ultramarins du secteur des activités touristiques sont les seuls à déclarer un chiffre d’affaires en fort recul au premier trimestre 2021 par rapport au premier trimestre 2020 (-40 %).
Lors de l’enquête menée par les agences de l’IEDOM et de l’IEOM auprès d’un millier d’entrepreneurs ultramarins sur l’activité de leur entreprise au cours du premier trimestre 20211, les réponses obtenues ont mis en évidence la situation particulièrement (...)