FERMER

Panoramas et Notes de synthèse annuelles

2021 : Retour à la dynamique d’avant crise
2021 : Retour à la dynamique d’avant crise
Une conjoncture économique favorable malgré de nouveaux pics épidémiques
L’économie de la Guyane en 2020
L’économie de la Guyane en 2020

Malgré la crise de la Covid-19, les fondamentaux économiques de la Guyane, le soutien de l’État (activité partielle, dispositif de prêt garanti, fonds de solidarité) et des banques, ont permis à l’activité et à l’emploi de se maintenir. En effet, la Guyane demeure un territoire en croissance démographique avec des besoins d’investissements structurants, et un emploi public important qui tirent l’économie et la rendent résiliente aux chocs (...)

Panorama de la Guyane
Panorama 2019 de la Guyane - Novembre 2020
L’économie de la Guyane en 2019
L’économie de la Guyane en 2019

Les données macroéconomiques et les enquêtes qualitatives de 2019 sont les dernières pour lesquelles la crise du Covid 19 ne se fait pas ressentir. Cette année servira de référence afin d’apprécier la conjoncture et la situation avant la crise. Au moment où il est encore trop tôt pour apprécier 2020, analyser 2019 sera déterminant pour comprendre les impacts de cette crise sur l’économie guyanaise, française et mondiale.
En 2019, la conjoncture se maintient (inflation stable, consommation des ménages (...)

L’économie de la Guyane en 2018
L’économie de la Guyane en 2018

Marquée par le début de mise en oeuvre du Plan d’Urgence, la conjoncture économique est plus porteuse. Ainsi, l’indicateur du climat des affaires se raffermit même s’il marque quelques signes d’attentisme au dernier trimestre.
Dans un contexte d’inflation contenue, les effectifs salariés progressent et le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A baisse légèrement. Le taux de chômage recule à 19 %.
Toutefois, les professionnels des secteurs du BTP et des services marchands attendent le démarrage (...)

Panorama de la Guyane 2017
Panorama 2017 de la Guyane - Novembre 2018

Entre 2007 et 2017, la population guyanaise a progressé en moyenne de 2,6 % par an, soit un rythme nettement plus rapide qu’au niveau national (0,5 %).